Skip to content

Politique : « Nous ne sommes pas un parti electoraliste, nous sommes un parti d’engagement, de conviction, de fight pour une nouvelle société… », legue Me Bénéwendé Stanislas Sankara

Après 22 ans à la deal with de ce qui est aujourd’hui l’Union pour la Renaissance-Mouvement patriotique sankariste (UNIR/MPS), l’avocat et ex-minister minister en cost de l’Urbanisme et de l’Habitat, Bénéwendé Stanislas Sankara, passe le flambeau au constitutionnaliste et ex-minister en cost de la Fonction publique et du travail, Pr Augustin Loada. Un acte, ce samedi 21 janvier 2022 à Ouagadougou, sous fond d’une introspección pour un parti qui a, contre vents et marées, defendu son positionnement et ses convictions de él.

Pour parler de l’Union pour la Renaissance-Mouvement patriotique sankariste (UNIR-MPS) et de celui qui a, jusque-là, fait workplace de incontesté chief of this political group, Bénéwendé Stanislas Sankara, il faut répartir à cette date du 1er November 2000 : delivery of the Union pour la Renaissance/mouvement sankariste (UNIR/MS, (https://lefaso.internet/spip.php?article5293). I launched donc dans une scenario de crise consécutive à la mort du journaliste Norbert Zongo , le parti s’érige contre l’impunité et affiche « sa foi en la démocratie dans la dignité et l’intégrité ».

On March 22, 2009, in a political local weather marked by a division with out dismissal of the opposition, two political formations, à savoir l’Union pour la renaissance/ sankarist motion (UNIR/MS) and the Pan-African Sankarist Conference (CPS), ainsi qu’une fraction of militants du Entrance des forces sociales (FFS), fédèrent pour former l’Union pour la renaissance/parti sankariste (UNIR/PS).

L’UNIR/PS a connu des fortunes diversos, jusqu’à l’revolt populaire de fin october 2014, dont il est d’ailleurs considéré, le parti (avec à la tête son président Bénéwendé Stanislas Sankara), as acteur majeur.


Puis à la date symbolique du 4 août 2021 (référence au 4 août 1983, la Haute-Volta déclenchait la Révolution démocratique et populaire), l’UNIR/PS et le Mouvement patriotique pour le Salut (MPS, created on the finish of July 2019) signal a merger conference. She shall be soldered by a fusion congress, Monday, November 1, 2021, for donner l’UNIR/MPS (https://lefaso.internet/spip.php?article108688).

She is chaired by Bénéwendé Stanislas Sankara, avec pour vice-president, le desormais ex-president du MPS, Pr Augustin Loada, par ailleurs chargé des questions politiques et institucions.

In resignation of his capabilities of president of the get together, on December 21, 2022 (https://lefaso.internet/spip.php?article118313), I Bénéwendé Stanislas Sankara aura handed 22 years to the tête d’une political group who, indéniably , porte ses empreintes (tenacité, willpower, persévérance, intrépidité…).

« L’UNIR/MPS is a parti de plenty. Nous ne sommes pas un parti electoraliste, nous sommes un parti d’engagement, de conviction, de fight pour une nouvelle société fondée et batie sur des valeurs que nous défendons. L’organisation que nous avons créée avec des comrades, nous a permiso, pendent 22 ans, de hisser haut le flambeau de l’superb d’un homme qui aujourd’hui à travers l’Afrique et le monde, est adulé et salué comme étant le panafricaniste contemporain qui a su être un exemple. Cet homme (Thomas Sankara, ndlr) n’a pas mené le fight seul, il l’a mené avec d’autres hommes, avec d’autres femmes. Nous avons eu la probability, when l’UNIR/MS naissait, de côtoyer ces hommes et ces femmes », is recalled Bénéwendé Stanislas Sankara, convaincu that he combated for l’superb Sankara a triomphé et that this ardour of flambeau est une perpétuité du fight.

I Bénéwendé Stanislas Sankara (à gauche), passant le flambeau au Pr Augustin Loada, désormais président par interim de l’UNIR/MPS.

Par cette passing officielle de fonctions, Pr Augustin Loada devient (et jusqu’au prochain congrès) le président par interim du parti, l’UNIR/MPS. «Me Sankara’s choice to passer le flambeau n’est pas seulement iconoclastic; elle illustre aussi en effet sa personnalité de él, celle d’un homme politique qui a choisi d’être la voix des sans voix, l’intrépide avocat des causes justes, souvent au péril de sa vie de él. Il a vécu aussi bien à son domicile qu’à son bureau, la violence illégitime de l’Etat, exercée par les puissants du second, la violence ordurière des goujats stipendiés, les jets de pierres, la jail et le rasage, les sarcasmes des poltrons caches derrière les réseaux sociaux et que sais-je encore ? Mais l’homme n’a jamais faibli. Il a tenu haut le flambeau de l’superb sankariste et contribué au rétablissement de la mémoire du président Thomas Sankara», a, Pr Augustin Loada, rendu hommage à son prédécesseur de él.

OLO

Lefaso.internet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *