Skip to content

Jérôme Fourquet : « L’engagement des jeunes a changé de forme. Ils comptent d’abord sur eux-mêmes. »

Jerome Fourquet © L. LungPour quelles causes les jeunes sont-ils prêts à s’engager et remark ? On the event of the publication of l’étude sur l’engagement des jeunes menées by the IFOP pour la Fondation de France, Jérôme Fourquet, director of the pôle « opinion et stratégies d’entreprise » de l’IFOP, revent sur les grands enseignements de cette enquête.

Pour quelles sont les causes les jeunes sont-ils prêts à se mobiliser aujourd’hui?

Les deux grandes sources d’inquiétude exprimées par les jeunes entre 18 et 25 ans sont la peur de la fin du mois, autrement dit le pouvoir d’achat, et la peur de la fin du monde, liée au changement climatique et à ses conséquences . Il faut rappeler que l’enquête a été réalisée début septembre, c’est-à-dire après un été marqué par la canicule et de grandes incendies et à un momento où on a comencé à resentir très fortement la hausse du coût de certains produits . Mais de façon très marquée, c’est pour l’environnement que les 18-25 ans sont prêts à s’engager. 9 jeunes sur 10 s’avouent inquiets à l’égard du dérèglement climatique et 38 % même très inquiets. For this technology qu’on appelle parfois la génération climat, le changement climatique est vécu comme une urgency: c’est une réalité ici et maintenant. Et plus on monte en diploma, plus le stage d’inquiétude est élevé. Les jeunes on le sentiment que ce sujet est jugé trop secondaire par les décideurs et que l’inaction et l’immobilisme continuant de prédominer: la machine est grippée, les mauvaises habititudes ont été prizes. Or, pour eux le péril est bien perçu comme imminent, ils le voient arriver à leur fenêtre.

9 jeunes sur 10 s’avouent inquiets à l’égard du dérèglement climatique.

Remark les jeunes envisagent-ils de s’engager ?

L’engagement des jeunes a change de forme. Nous n’aurions pas du tout eu les mêmes résultats il ya ne serait-ce que dix ans. Ils comptent d’abord sur eux-mêmes. L’motion individuelle prend le pas sur la mobilization collective et structurée, même si celle-ci peut exister de manière ponctuelle comme avec des opérations de désobéissance civile ou d’actions coup de poing. Les jeunes s’engagent avant tout en tant que consommateurs, usagers ou citoyens. Beaucoup moins en rejoignant des organizations militantes ou associatives traditionnelles. For this technology qui a grandi dans l’hyperconsommation, l’engagement le most efficace passe par le changement des habitudes de consommation (83%). Cela signifie consommer autrement, de manière plus responsable, par instance en boycottant certaines marques ou en privilegiant les produits bio, de seconde most important ou vendus en vrac. Le répertoire d’actions a changé : j’agis à mon échelle, et notamment en changeant la façon dont j’utilise ma carte bleue.

Mais à noter toutefois qu’il ya toujours quelques contradictions dans les comportements de cette génération climat travaillée malgré tout par l’hyperconsommation. Juste un instance : ils pratiquent sure les revente de vêtements de seconde most important, mais 70 % of the silver nonetheless collected distributed in achat neuf…

For this technology, l’engagement le most efficace passe par le changement des habitudes de consommation.

A souligner aussi le fort besoin de coherence between particular person engagement {and professional} actions. Le monde professionnel est devenu de plus en plus poreux aux pratiques d’engagement citoyen. Even when 68% of the younger individuals questioned declared that they have been able to work for a corporation that didn’t respect their worth. Aujourd’hui, on ne laisse plus ses préoccupations au vestiaire. It’s also the identical results of a brand new rapport de pressure between future salaries and corporations. Dans un marché de l’emploi moins tendu (pour les jeunes salariés), clearly stating that he chômage a cessé d’être une préoccupation majeure. Les jeunes se permettent alors d’être plus exigeants vis-à-vis de leurs futurs employers. Ils sont ême 91% à demander que les entreprises soient exemplaires dans leurs pratiques.

81% of younger individuals estimate that their technology has energy.

Entre individualisme et altruisme, l’engagement collectif at-il encore un sens pour les jeunes aujourd’hui?

Le desir d’engagement et la sensibilité altruiste n’ont pas desparu des valeurs des jeunes. Néanmoins la volonté de s’impliquer pour changer les choses have a tendency à emprunter des répertoires d’motion différents, plus individuels et autonomes. Pour les jeunes Français interrogés, s’engager c’est avant tout avoir un comportement civique et solidaire (65%, dont 35% en première quotation). L’environnement et la biodiversité sont très clairement les thèmes qui mobilisent le plus les jeunes de 18 à 25 ans, et pour agir, ils privilegient un engagement au quotidien, dans leur mode de consommation ou dans le cadre professionnel. Regardless of a robust local weather of concern, 81% estimate that this technology has energy and 76% that NGOs or associations might actually change them. Le défi pour le monde associatif sera de proposer de nouvelles formes d’motion qui soient en part avec cette appétence de s’engager autrement, de manière plus globale et moins cloisonnée.

Télécharger l’étude

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *