Skip to content

Caroline Latrive, love of caves

Fraîchement nommée, Caroline Latrive rejoined the maison Deutz, implanted à Aÿ, and succeeded à Michel Davesne post-2003. Cette nouvelle cheffe de caves, pleine d’énergie et d’envies, dont le parcours en Champagne impressionne par sa régularité, to the champagne within the peau.



Studying instances:
3 min


D’un père œnologue, elle garde le savoir-faire et la endurance, qu’elle proceed d’insuffler au sein de la maison Deutz. Constance, c’est surement le terme qui convient le plus à Caroline Latrive. Diplômée d’un DNO (Diplôme Nationwide d’œnologue), handed chez Bollinger puis par le cupboard de conseil oenologique de son père avant de rejoindre la maison Ayala (LVMH) où devient cheffe de caves en 2012, Caroline Latrive embrasse un parcours sans fausses notes avec cette ship du «travail bien fait» qui la caractérise.

Discrete, avec sa blondeur solaire, Caroline Latrive doit beaucoup aux « Hommes » de sa vie, son père, fin connaisseur et œnologue émérite dans le vignoble champenois.

«Sans mon pere, je ne serai probablemente pas devenue la femme que je suis aujourd’hui», déclare-t-elle fièrement.

A fatherly lie as a déclic entraînant d’autres reunites, notably with Michel Davesne who’s maître de stage lorsqu’il officiat au sein de la cooperative Palmer & Co jusqu’en 2003 and who naturally entrusted the clefs of the home Deutz en août dernier. « Michel (Davesne) est un pilier pour moi, il m’a beaucoup appris, et il proceed de m’apprendre ». An inspiring guardian determine for Caroline Latrive, who will proceed to evolve to her faces, will formally take her portrait after the primary editions in 2023.

x

Discretion and constancy

Avant de faire are baptême du feu et d’operer ses premières vinifications seule, Caroline Latrive ses ses marques dans cette maison familiale où elle dit retrouver une dimension humaine. Si le travail du et des chef(fe)s de caves a évolué depuis plusieurs années, à 47 ans, Caroline Latrive veut avant tout faire perdurer le model Deutz : des vins élégants et fins qui ont su séduire les palais des amateurs éclairés. Si dans ses expériences précédentes, Caroline Latrive a du parfois, et c’était le cas chez Ayala, mener de petites révolutions – Caroline a lancé la cuvée n° 7, un asemblage inédit de crus prestigious vieilli 12 ans en caves -, she I additionally participated within the refonte de l’identité de this maison, souvent thought-about as «the second vin de Bollinger».

In arriving chez Deutz, elle a d’abord fait appel à son experience et à son intuition. Faire perdurer un goût, un model sans y déposer son empreinte à tout prix, et c’est peut-être le plus grand défi que les chef(fe)s de caves auront à relever ces prochaines années, tant le défi climatique est grand et semble nous surpasser.

Une perspective réjouissante pour Caroline Latrive qui n’a cessé de réfléchir à son métier et à ses évolutions.

Dans un métier encore largely masculinized, celle who don’t really feel pas particulièrement privilégiée extra plutôt reconnaissante à pressure de travail et de constance, semble être à l’aise avec le sujet qu’elle jetette d’un revers de most important: «Quand on arrêtera de parler de style, on aura vraiment avancé ».

In remaining à la place qui est la sienne, Caroline Latrive, avance dans cette aventure collective, dans cette maison qu’elle considere « comme une deuxième famille » pour l’amour du vin, des caves et de… Deutz.

DEUTZ_Amour-de-Deutz-2013





Lire additionally

Julie de Sousa, the fervour du saké chevillée au corps

Resolution sans appel pour les César

Régis Camus, the chef de cave who treats the saké like a champagne


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *